Le miel et les abeilles

24/08/2020


Le miel, et mon entretien avec Leïla de chez Apirun


Tout notre interview est a écouter via le lien juste au dessus de cet article.


Vous y retrouverez toutes les façons dont les abeilles butinent et fabriquent leur miel.

Comment naît la reine, comment on la reconnait, quel est son travail, celui des autres abeilles, et leur évolution

Facilement assimilable, car enrichi en enzymes par les abeilles.

Apport calorique élevé : 320kcal/100g.

Allié anti-crampes : magnésium et calcium sont naturellement présents dans le miel.

Action stimulante du cœur : teneur naturelle en anti-oxydants, contre la dégradation musculaire (Flavonoïdes dans les mêmes proportions que dans les fruits & légumes).

Compensation des pertes de potassium et sels minéraux indispensables aux muscles par ceux contenus dans le miel (efforts longs, climats chauds).

Optimise la glycémie, évite les pics, en apportant sucres lents (fructose) et sucres rapides (glucose). Le miel est utilisé par les athlètes car il est composé à la fois de glucose qui est un sucre rapide et de fructose qui est un sucre lent.

C'est à dire que le glucose se retrouve dans le sang plus vite que le fructose . L'augmentation de la glycémie va augmenter l'insuline qui va ensuite nourrir les muscles pour leur donner de l'énergie. Comme le fructose passe plus lentement dans le sang, il permet de reconstituer les réserves. Ainsi le sportif sera moins sujet à fringale.

Il est le plus connu des alternatives naturelles au sucre. Il regorge de vitamines, d'oligo-éléments et de propriétés antibactériennes, antiseptiques et assainissantes. Moins calorique que le sucre, le miel a un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre traditionnel. On entend souvent parler du miel comme l'aliment phare pour remplacer le traditionnel sucre blanc dans nos assiettes. Il possède effectivement l'avantage de contenir des minéraux (magnésium, calcium, potassium, fer) et des vitamines (B et C), même si la teneur reste faible.

Le miel est également moins calorique que le sucre et possède un pouvoir sucrant 30% à 40% supérieur au sucre de table, ce qui permet de consommer des quantités plus faibles.

Enfin, le miel contient des antioxydants, des molécules qui aident à prévenir le cancer et les maladies dégénératives. Plus le miel est foncé, plus il est riche en antioxydants ! Cependant, le pouvoir antioxydant de la plupart des miels reste relativement faible par rapport à celui des fruits et légumes.

Privilégiez le miel bio et produit en France, car la législation française garantit un produit très contrôlé. Évitez les produits comportant la mention "Mélange de miels UE et hors UE" dont la traçabilité est faible et qui peuvent se révéler être des miels frelatés, c'est-à-dire coupés avec de l'eau ou du sucre (voir notre article sur le miel).

Il ne faut cependant pas oublier que dans 100 grammes de miel, il y a au moins 80 grammes de sucre. Une cuillère à café de miel représente ainsi 30% de la consommation journalière maximale de sucre recommandée par l'OMS. Par ailleurs, le miel contient 55% de fructose (ce chiffre peut néanmoins varier selon le type de miel : plus le sucre est liquide, plus il est riche en fructose). Or, le fructose est un sucre particulièrement problématique lorsqu'il est consommé en quantité importante sous une autre forme que les fruits (voir notre article sur le sucre).

Le miel est acceptable pour les maladies cardiovasculaires, limite la prolifération des cellules cancéreuses, renforce le système immunitaire et a un effet antibactérien. Il est également efficace pour la digestion grâce à son action prébiotique sur la flore intestinale. Toutefois on doit l'éviter chez les enfants de moins d'un an car il contient une bactérie qui peut se développer dans le système digestif et causer une maladie appelée le botulisme*


*Le botulisme est une affection neurologique grave provoquée par une toxine très puissante produite par la bactérie Clostridium botulinum. Celle-ci se développe notamment dans les aliments mal conservés, et la maladie résulte en général d'une intoxication alimentaire. Si le botulisme est rare, sa mortalité reste élevée quand le traitement n'est pas immédiat. 

@apirun1 leur compte instagram

leur site https://www.apirun.fr/

@françoisperretpatisserie