Le sarrasin

le sarrasin

Vous connaissez forcément le sarrasin, ce fameux « blé noir » dont la farine est utilisée pour réaliser les galettes bretonnes. Il y a pourtant de nombreuses manières d'utiliser cette petite graine au goût de noisette. Riche en nutriments, facile à cultiver, le sarrasin ne manque pas d'arguments pour s'inviter plus souvent à notre table. En dépit de son nom, cette petite graine originaire de Chine et d'Asie Centrale est une pseudo-céréale : elle fait partie de la même famille que l'oseille ou la rhubarbe (les polygonacées). Pourquoi manger du sarrasin ? Voici de bonnes raisons qui vont vous convaincre.

Tout d'abord, un tout petit peu d'histoire

Où est cultivé le sarrasin ?

L'apparition du Sarrasin, originaire d'Asie, remonte aux croisades.

D'abord cultivé en Allemagne, le Sarrasin s'est implanté dans toute l'Europe et particulièrement dans les régions où les sols étaient pauvres. Très nutritif, il s'est imposé dans l'alimentation de nombreux peuples d'Europe centrale.

En France, le Sarrasin est devenu une plante emblématique dans de nombreuses régions (Bretagne, Auvergne, Limousin, Pyrénées).

Le Blé Noir a conservé une image culturelle forte en Bretagne, car les Bretons se le sont rapidement appropriés. Du XVIIème au XIXème siècle, ce fut la principale culture vivrière de la population bretonne, et la base de son alimentation sous forme de bouillies, de galettes ou de crêpes.

Dans les années 1800, cette culture couvrait plus de 300 000 ha bretons. Les paysans réservaient alors le Blé (Froment) au paiement des impôts et le Blé Noir (Sarrasin) à leur propre alimentation.

Le Blé Noir a commencé à décliner vers 1860. Le chaulage a permis de produire d'autres céréales, en améliorant les terres acides. La prédominance de la pomme de terre, l'utilisation des engrais, des herbicides et l'apparition du maïs ont donné un coup de grâce à cette culture.


Quand Faut-il semer le sarrasin ?

On le sème une fois que le risque de gelées printanières est passé. Ceci amène en général à démarrer les semis à partir du 15 mai et à les étaler jusqu'au début du mois de juin. Comme pour une céréale, le sarrasin est semé entre 2 et 3 cm de profondeur. Une culture à faible impact environnemental

Considéré comme le « blé du pauvre », le sarrasin est une nourriture commune dans les régions froides et arides : les plus grands producteurs sont la Chine et la Russie. En France, on le trouve en Bretagne, en Auvergne, en Savoie... Il est donc possible de le consommer local ! Facile à cultiver du fait de sa résistance aux maladies et de sa capacité à étouffer les mauvaises herbes, le sarrasin nécessite peu d'intrants (engrais ou pesticides), facilitant l'agriculture biologique... et donc durable !


Quelles sont les propriétés du sarrasin ?

Le sarrasin est source de vitamines B1, B2 et B3 qui participent au bon fonctionnement du cerveau, à la production des globules rouges et à la transmission de l'influx nerveux. Il apporte également de la vitamine B9 qui prise avant et pendant la grossesse, permet de prévenir une anomalie de la fermeture du tube neural.


Est-ce que le sarrasin est une céréale ?

Le sarrasin est une plante à fleurs, souvent considérée à tort comme une céréale car ses graines comestibles sont utilisées pour produire, entre autres, de la farine. ... Graine de sarrasin toastée ( Kasha ) Farine de sarrasin. Concassé de sarrasin.


Comment préparer le Kasha ? Le sarrasin est une plante mellifère que les abeilles et autres pollinisateurs adorent butiner, donnant un miel sombre au goût fort. Quand on sait que l'abeille est une espèce en voie d'extinction, notamment à cause des pesticides, on comprend que le sarrasin - une plante facile à cultiver même en agriculture biologique - soit l'ami des butineuses !


La bonne cuisson des graines de sarrasin : rincez-les et faites-les cuire 2 fois leur volume d'eau salée, à couvert et à feu doux, environ 15 min.

Pourquoi rincer le sarrasin ?

Il est aussi suggéré de rincer les grains avant de les bouillir dans l'eau, exactement comme on rince les lentilles ou le riz avant de les cuire. ... En cours de cuisson, on peut aussi ajouter de l'eau. Lorsque le sarrasin est tendre à souhait, on peut le rincer ou non tout dépendant de ce que l'on en fait ensuite.


Laissez ensuite reposer dans la casserole toujours couverte. Le kasha se cuit de la même manière, mais en seulement 5 min et dans 1,5 fois son volume d'eau.

Quels sont les bienfaits du Kasha ?

Kasha : les 6 vertus santé des graines de sarrasin grillées

Le Kasha : une bombe de nutriments essentiels. Acides aminés, vitamines, magnésium... ...

Il est plein d'antioxydants. ...

Le kasha est l'ami des végétariens. ...

C'est un allié minceur, un féculent minceur

Avec 110 calories pour 100 g après cuisson, le sarrasin fait jeu égal avec les pâtes, le riz et les pommes de terre. Mais avec un bel avantage : côté nutriments, c'est une mine d'or ! En effet, il apporte une flopée de protéines, vitamines, antioxydants... ainsi que des glucides (sucres) à Index Glycémique bas : c'est mieux pour ne pas prendre de poids. Son IG est d'ailleurs plus bas que celui des autres céréales : 40 contre 70 pour les pâtes blanches. Pour préserver cet indice, mieux vaut le savourer al dente.

Il a une action détox

Grâce à sa teneur en antioxydants et en fibres, il aide à retrouver un bon équilibre alimentaire, à éliminer les toxines et à opérer une sorte de "grand ménage de printemps"ce qui permet de retrouver son énergie". Mais il ne faut pas trop le saler, et privilégier les herbes fraîches pour lui donner du pep.

C'est un coupe-faim naturel

Parce qu'il renferme un max de fibres solubles qui prolongent la satiété. Celles-ci forment un gel dans le tube digestif où elles se lient aux graisses. Ainsi, elles diminuent l'absorption du cholestérol et des graisses, et ralentissent aussi la digestion des glucides, ce qui freine la montée de la glycémie (taux de sucre sanguin). elles abaissent l'IG du repas et évitent une trop forte sollicitation de l'insuline impliquée dans la prise de poids et le diabète de type 2. Contrairement aux autres grains entiers, cette pseudo-céréale n'influence pas l'indice glycémique, car les glucides contenus dans cet aliment sont plus lentement absorbés dans le sang, ce qui permet à l'organisme de bénéficier d'une source constante d'énergie. Cette graine aux propriétés nutritives permet un meilleur contrôle de la glycémie et peut augmenter la résistance à l'insuline, notamment grâce à la prévention d'une hausse soudaine du taux de sucre dans le sang.

Il fait un ventre plat

Et cette fois, grâce à ses fibres insolubles régulatrices du transit. Au cours de leur trajet dans le tube digestif, ces fibres spécifiques absorbent plusieurs fois leur volume de liquide augmentant ainsi le poids des résidus qui s'acheminent plus vite vers la sortie et sont plus facilement expulsées. "En cas de constipation cuisinez votre sarrasin avec d'autres ingrédients qui ont la même action comme les fruits et les légumes, les céréales et les légumes secs".

Il combat le cholestérol. ...

Les graines de sarrasin grillées : une alternative au gluten.

Où acheter du kasha ? Le sarrasin grillé est commercialisé par différentes marques (Markal, Celnat, Priméal...) et se trouve dans tous les magasins bio. Il est parfois disponible en vrac, le plus souvent en paquet de 500 g, mais est, en règle générale, assez facile à trouver.


Comment consommer du sarrasin ?

Le sarrasin peut-être consommé sous sa forme de graine : croquant, il peut remplacer les pâtes ou le riz lorsque nous sommes pressés, ou être mangé froid en salade. En Europe de l'Est, on l'adore en bouillie. Grillé, il prend le nom de kasha.

Comment cuire le Kasha grillé ?

Pour 1 personne, prévoir environ un verre de Kasha. Laver votre volume de Kasha puis le verser dans 2 fois son volume d'eau bouillante salée. Cuire à feu très doux pendant environ 10 minutes.

À consommer aussi en thé !

Au Japon et en Chine, le Sobacha (ou « thé de sarrasin ») est une infusion de kasha qui concentre les bienfaits nutritionnels du sarrasin. Détoxifiante, antioxydante, cette boisson est à consommer sans modération !


Comment décortiquer le sarrasin ?

décortiquées et de graines cassées. Les enveloppes sont enlevées par ventilation et le mélange est trié sur la ferme. Les graines non décortiquées repassent la décortiqueuse, jusqu'à 4-5 fois. Pour le sarrasin, les graines cassées sont utilisées pour faire de la farine.


Quelle est la différence entre le sarrasin et le blé noir ?

Le sarrasin (Fagopyrum esculentum Moench) est une plante à fleurs annuelle de la famille des Polygonacées cultivée pour ses graines consommées en alimentation humaine et animale. Malgré son appellation courante de blé noir, le sarrasin n'est pas une graminée, donc n'est pas une variété de blé.

Pourquoi blé noir ?

On l'appelle couramment blé noir lorsqu'elle est transformée en farine. ... D'un point de vue nutritif, le sarrasin est riche en vitamines B et PP, il contient du calcium, du phosphore, du fer, des glucides et une bonne proportion de protéines, mais pas de gluten.

Alors pourquoi : farine de blé noir ? et bien je pense que c'est parce qu'elle vous en laisse plein sur les doigts lorsque vous faites une bonne quantité de galettes, et que vous les roulez.


Qu'est-ce que le gruau de sarrasin ?

La graine (sarrasin) est appelée « gruau », et les personnes intolérantes au gluten la consomment de plus en plus. Une tasse de gruaux cuits contient environ 155 calories, 6 grammes de protéines, 1 gramme de gras, 33 grammes de glucides et 5 grammes de fibres. Elle est très riche en manganèse, en magnésium, en phosphore, en niacine, en zinc, en acide folique et en vitamine B6. En cuisine, elle a les mêmes utilités que d'autres pseudo-céréales, comme l'amarante et le quinoa, et peut servir à faire des nouilles, des crêpes, du gruau et toute autre variété de pâtisseries.


Quel est le goût du sarrasin ?

Le sarrasin s'incorpore dans de nombreuses recettes et apporte un subtil goût de noisette.


Comment obtenir l'appellation « Farine de blé noir de Bretagne® IGP » ?

Pour obtenir l'appellation « Farine de blé noir de Bretagne® IGP », le blé noir sous certification doit respecter tant pour sa culture, son stockage et sa transformation en farine de blé noir de Bretagne® IGP, des conditions strictes. Ces conditions sont définies dans le cahier des charges IG/02/00.


Résumé du cahier des charges IG/02/00 permettant d'obtenir l'appellation "Farine de Blé Noir de Bretagne® IGP"

1 - Une zone géographique de production et de transformation de la graine de blé noir sous certification : la Bretagne Historique

2 - Des parcelles sélectionnées pour leur faible teneur en azote : le blé noir est très peu consommateur d'azote

3 - Une culture propre sans utilisation de produits phytosanitaires

4 - Une filière où chacun s'engage sous forme contractuelle avec l'ODG

5 - Un suivi obligatoire de tous les opérateurs adhérents (contrôles internes et externes)

6 - Un suivi qualitatif du produit tout au long de la filière

7 - Une traçabilité du champ au moulin

8 - Des règles précises concernant les variétés, la sélection des parcelles, le semis, le suivi des cultures, la récolte, le transport avant récolte, le séchage, le triage et la fabrication de la farine de blé noir de Bretagne® IGP