Confit, confitures,ect....

Dernière mise à jour : sept. 9

Confit, confiture, chutney….. c’est quoi leur différences



Quelles différences ?

La confiture s'obtient grosso modo par une longue cuisson de fruits frais, de pulpe ou de purée de fruits dans du sucre. «Framboises, fraises, abricots... Elle englobe tout ce qui ne fait pas partie de la famille des agrumes».Quand la marmelade, elle, n'est justement réalisée qu'à partir d'agrumes, oranges, pamplemousses ou encore citrons... Autre différence entre les deux préparations : la texture. Une confiture est lisse - elle est cuite plus longtemps -, alors qu'une marmelade contient des morceaux, et enfin cela dépends des fabricants, je dirais, car qui n’a pas trouver dans la bonne confiture d’une marque célèbre, dès les premières cuillères, des morceaux de fruits.

Quid de la confiture d'agrumes ? «On peut parler de confiture d'agrumes si la préparation est obtenue à partir du fruit entier coupé en lamelles et/ou en tranches, si les fruits sont mixés et qu'il n'y a pas de gros morceaux. En revanche, on ne peut pas parler de marmelade d'abricots»



Des dénominations encadrées par la loi

Ces différentes appellations sont également réglementées par la loi du 1er août 1905 sur les fraudes et falsifications. Les artisans et fabricants doivent respecter des techniques, des quantités et des mesures bien précises pour pouvoir donner les noms «confiture» ou «marmelade» à leurs préparations. Par exemple, la quantité de pulpe et/ou de purée utilisée pour la fabrication de 1000 gr de confiture de coing ne peut pas être inférieure à 250 grammes. Idem pour les groseilles. En revanche, pour la confiture de fruits de la passion, la loi a établi le seuil à 60 grammes. La quantité d'agrumes utilisés pour la fabrication de 1000 grammes de marmelade ne peut être inférieure à 200 grammes, dont au moins 75 grammes provenant de l'endocarpe (partie résistante qui contient les pépins). Un savoir-faire encadré, donc.


Bref faisons un peu le point sur toutes ces dénominations


Entre confit et confiture

Le terme confiture sur une étiquette est réservé aux préparations sucrées contenant au moins 55% de sucre final (c'est à dire après cuisson). Le terme confit n'est pas soumis à ces règles. Il peut être aussi sucré qu'une confiture sans que cela soit indiqué.

Quel pays a inventé la confiture ?


Pour palier à cela, les Hollandais les premiers eurent l'idée de confire ces fruits dans du sucre. Ainsi, la coutume de cuire les fruits dans un sirop de sucre ou de miel se répandit rapidement et fit le bonheur de nombreux gourmands

Qu'est-ce qu'une confiture extra ?

La confiture extra

Elle est le mélange, porté à la consistance gélifiée appropriée de sucres, de pulpe non concentrée d'une ou de plusieurs espèces de fruits et d'eau.

La confiture

Pour faire une confiture, il faut arriver à un mélange gélifié en utilisant les ingrédients suivants :


Du sucre,

De la pulpe ou de la purée de fruits (sauf pour les agrumes où l'on peut utiliser le fruit entier),

D'eau.

Pour 100g de confiture et sauf exception, la recette doit contenir un minimum de 35 grammes de pulpe de fruits ou de purée de fruit. On appelle confiture extra quand la recette contient un minimum de 45g de purée de ou de pulpe (sauf exceptions comme les groseilles, les fruits de l'argousier, les fruits de la passion...)

Comment lire une étiquette de confiture?