Les légumes s'invitent dans nos desserts



Aussi surprenants que bizarre, et drôlement bon,voici les desserts aux légumes ! Avocat, courgette, carotte, courge... saviez-vous qu'on pouvait aussi les utiliser en pâtisserie ?

Depuis le temps, courgettes, citrouilles ou patates douces sont les nouveaux ingrédients de nos moelleux au chocolat et autres cakes fondants. Réconcilier les enfants avec les courgettes et faire une pâtisserie plus light, c'est le défi de ce jour !


Pour faire manger des légumes aux enfants grâce à une approche ludique et pour abaisser les calories en pâtisserie.


La plupart des gâteaux au chocolat affichent typiquement 400 calories pour 100g. Pour les fondants ou cœur coulant, c’est, par contre beaucoup plus, car pour faire couler, il faut ajouter de la matière grasse.

Les légumes en pâtisserie, voilà une idée qui pourrait étonner et pourtant on ne présente déjà plus le fameux carrot cake. De nombreux légumes promettent des préparations sucrées originales et au-delà, des alternatives saines car ils peuvent notamment être un substitut très intéressant au beurre pour apporter du fondant, et sont riches en fibres et nutriments essentiels.


S’ils rechignent à en avaler, voici par ailleurs un bon subterfuge pour faire manger des légumes aux enfants 😉


Les courges, la betterave, la carotte ou encore la patate douce ont cette petite note sucrée qui ne demande qu’à être exploitée en pâtisserie.


L’avocat, le haricot rouge ou la courgette feront également des merveilles pour apporter légèreté et fondant à vos crèmes ou gâteaux et promis, ils sauront se faire oublier au profit de saveurs et textures sucrées et gourmandes.



Je n’ai pas essayé, toutes les possibilités, qui est en réalité très vaste, ce sera l’occasion d’enrichir d'un autre sujet de podcast sur les légumes en pâtisserie ultérieurement.

Faire une pâtisserie plus light, ça commence par:

Commençons par identifier le rôle de chaque ingrédient. Pour nos gâteaux, on veut bien un maximum de goût de chocolat.

Pour la texture, on cherche quelque chose mais également d 'enrobant, on essaie même parfois de diminuer un peu les quantités, quitte à les remplacer par autre chose. Il existe quelques recettes allégées où on est à 350 calories environ au lieu de 400, ce qui est une différence minime.


Pour le gâteau au chocolat, il faut évidemment du chocolat  de qualité. Dans les recettes, on trouve souvent des œufs, de la farine,  du beurre et du sucre.

La farine va donner de la structure. Mais c’est le gluten de la farine qui va faire un réseau, et "faire tenir".



Mettre de la fleur de maïs à la place de la farine

La farine de maïs n’est rien d’autre que de l’amidon pur, la texture est plus légère, car il n’y a pas de gluten dans ce cas. Léger ne veut pas dire allégé  et la fleur de maïs ne contient que des glucides  : 380 calories/100g.

La farine c’est environ 360 /100g. On peut donc garder la farine, ou un mix farine/fleur de maïs.


Il y a beaucoup trop de sucre dans la pâtisserie  en général. Si vous voulez ressentir le goût d’un bon chocolat, avec son équilibre amertume/acidité/sucre, et son goût délicat, il est possible de baisser les doses en sucre.


Les œufs : un rôle très complexe


Un œuf de 60g contient environ 40g d’eau. Mettre des œufs dans une recette, c’est avant tout apporter de l'humidité. Mettre 3/4 œufs dans un gâteau, c’est l’équivalent d’un verre d’eau.



Les protéines contenues dans l’œuf sont des molécules de structure, un peu comme la farine. Les œufs au lait et les crèmes renversées tiennent parce qu’un réseau solide de protéines se forme.


Les protéines, du blanc comme du jaune, sont des tensioactifs qui aident à mélanger intimement les corps gras, l’eau et l’air.

C’est parce qu’il y a des tensioactifs dans une mayonnaise qu’elle monte, que les blancs montent en neige etc… On a absolument besoin d’un liant dans un gâteau au chocolat car il y a de l’eau (via les œufs, du lait éventuellement etc….) et du chocolat fondu (donc un corps gras qui est le beurre de cacao).



Dans le beurre il y a un peu d’eau et des tensioactifs (les caséines). Ce beurre donnera donc un côté mou, moelleux et aussi du brillant mais aussi beaucoup de calories inutiles .


Pour un gâteau moelleux, aéré mais à basses calories

Introduisez des légumes  ! Citrouilles, courgettes... Les cucurbitacées sont des légumes extraordinaires pour alléger les recettes et apporter du moelleux. Profitez alors d’Halloween pour proposer des recettes inédites à vos enfants  qui seront partants pour faire un gâteau, à priori étrange.


Ces légumes à l'origine assez fades, surtout s’ils sont cuits à l’eau, vont apporter très peu de goût au gâteau. Ils sont peu caloriques, mais extrêmement riches en fibres, et sont aussi une très bonne source d’oligo-éléments, antioxydants etc….



Des courgettes pour faire un gâteau

Ce légume contient de l’eau, près de 95% d’eau dans une courgette  et cela tombe bien  car il faut de l’eau pour ce gâteau.


Pour sa tenue, il faut des molécules qui le structurent. Ce sont les fibres qui assurent la cohésion du légume. Elles peuvent facilement remplacer une partie du gluten et une partie des protéines des œufs. De vraies liaisons solides, idem pour la citrouille.


Les fibres adorent l’eau, elles arrivent à la piéger, même au-dessus de 100°C. C’est très utile car cela va garder du moelleux. Autrement dit, le gâteau ne pourra pas dessécher.


Pour le liant, là encore, c’est grâce aux fibres des légumes , certaines sont solubles dans l’eau  et certaines insolubles.

Les insolubles aiment donc les corps gras, alors que les solubles aiment l’eau.


Une recette magique

200g de chocolat.

200 g de courgettes crues râpées finement.

Un peu de sucre si vous le voulez.

80g de farine.

2 œufs (au lieu des 3-4

1 - 200 g de chocolat à fondre dans 50g d'eau.

2 - Ajouter 200 g de courgette râpée crue ou 200 g de citrouille cuite et égouttée.

3 - 2 œufs.

4 - 80 g de farine.

5 - 1 sachet de levure.

6 - Sucre selon les goûts (40g par ex).

7 - Cuire 40min à 160 degrés. Vérifier la cuisson en piquant la pointe d'un couteau.


240 calories au lieu de 400 et surtout on vous défie de trouver le goût de courgette  ! Idéale pour faire manger des légumes à vos enfants.

Moelleux choco-betterave, cake à la courge, fondant au chocolat et avocat, tarte à la citrouille, brownies aux courgettes, gâteau à la carotte... Par quelle recette allez-vous vous laisser tenter ?

Courgette, betterave, potiron : les gâteaux aux légumes s'invitent sur la carte des desserts

Les légumes n'ont pas un pouvoir attractif sur tout le monde. Alors imaginez dans des recettes de dessert ! Pourtant, nous avons testé ces gâteaux à base de légumes, qui permettent des recettes plus saines... Enfin, disons que le légume dans leur composition fait surtout un parfait alibi pour en reprendre , car en vérité, ce sont surtout de délicieux desserts, foi de gourmande ! Voici nos recettes avec de la courgette, de la patate douce ou encore de la carotte.

Bon appétit !


Basique et super facile, le gâteau à la courgette

La courgette est un légume qui fait souvent l'unanimité, car sa saveur douceâtre se révèle assez neutre et consensuelle. En version salée, on doit souvent la rehausser d'aromates ou d'ail, mais côté dessert, c'est sa douceur qui va séduire nos papilles. Et elle permet de préparer des gâteaux un peu plus healthy. Voici donc une version d'un gâteau facile, avec de la courgette cuite.

La courgette est parfaite pour alléger vos recettes de desserts. Le bon goût du chocolat dans cette recette de Gâteau chocolat courgette est toujours aussi intense.


Généralisée par les végans, la tendance carrot cake a conquis les papilles des foodistas. Zoom sur ces légumes branchés qui s'invitent dans la pâtisserie.



Partager

Depuis quelques mois, courgettes, betteraves ou patates douces sont les nouveaux ingrédients de nos moelleux au chocolat et autres cakes fondants. Et pour cause, ils se révèlent plus healthy que nos gâteaux classiques, plus moelleux, plus fondants (onctuosité des légumes oblige), mais encore plus trendy - comment ne pas craquer pour ces recettes extravagantes. Les gâteaux aux légumes envahissent les réseaux sociaux à coups de photos alléchantes et de tutos savoureux, reléguant le sucre, le lait, l’huile, les œufs et le beurre au stade d’ingrédients secondaires, complètement passés de mode.


Cette pratique, qui ne concernait au départ que les végétariens, végans et autres adeptes du gluten free, concerne désormais tous les gourmands. Alors, qui veut une part de «courgette cake» au chocolat ?


La courgette

La courgette n’est pas le premier ingrédient auquel on pense lorsque l'on s’apprête à faire un dessert au chocolat. À tort. En plus d’apporter du moelleux et du fondant à la préparation, le légume vert remplace le beurre. Résultat ? Un gâteau très peu gras, dont on reprendra bien une petite part… Et au cas où vous vous posiez la question : non, on ne sent absolument pas le goût de la courgette.

À la maison : râper finement les courgettes et les incorporer délicatement à la préparation en substitut du beurre. Compter environ 150 g de courgettes pour 100 g de beurre.


L’avocat

Gâteau chocolat-avocat, cookies

Pour les plus frileux, l'avocat (qui est techniquement un fruit), est l'ingrédient idéal pour tester ce nouveau type de pâtisserie.


Moins insolite que la courgette à première vue, l’avocat saura convaincre les réticents à cette nouvelle tendance saine et trendy. Et pour cause : la texture du fruit vert (que l'on range souvent dans la case légume) s’apparente déjà au beurre fondu de vos moelleux au chocolat et autres crèmes au citron vert. On craque donc complètement pour cet ingrédient plus «bikini compatible».

À la maison : écraser l'avocat à la fourchette avant de l’incorporer délicatement à la préparation. Compter 100 g d’avocat pour 100 g de beurre.



La patate douce

Une patate douce, mille possibilités. Flan, crème, gâteau, muffin et même brownie, la patate douce, son petit goût légèrement sucré et sa texture onctueuse s’invitent dans tous nos desserts. En effet, elle remplace haut la main la farine et permet aux intolérants au gluten et aux épicuriens gourmands de partir ensemble dans un voyage culinaire sucré-salé.

À la maison : faire cuire la patate douce à l’eau et la réduire en purée avant de l’incorporer à la préparation de votre choix. Compter 100 g de patate douce pour 100 g de farine. Ajoutez un peu de sucre et le tour est joué.


La betterave


Chocolat betterave et framboise

On craque pour la betterave et surtout pour sa jolie couleur rouge violette.



Betterave is the new carrot. Si dans la liste des légumes branchés, la carotte a longtemps été en tête devant la betterave, la courgette et même la patate douce, la courbe semble désormais s’inverser. En effet, depuis quelque temps, les réseaux sociaux encensent la betterave aussi bien pour sa texture onctueuse que pour sa jolie couleur rouge violette qui magnifie les desserts. Un gâteau (presque) sans sucre ? Que demander de plus ! Et là encore, non, aucune chance de sentir le goût de la betterave dans vos préparations.

À la maison : cuire les betteraves jusqu’à ce que leur cœur soit tendre avant de les mélanger au reste de la préparation. Réduire la quantité de sucre et de beurre de votre préparation de moitié.


Le haricot rouge


Si en Asie, notamment au Japon, le haricot rouge fait partie intégrante de la pâtisserie, en France et en Europe, l’ingrédient secret a beaucoup moins de succès. Et pourtant, le légume à l'indice glycémique bas, richissime en protéines, en fibres, vitamines et antioxydants, nous permet d’éviter la farine dans les gâteaux, brownies et autres friandises. Une aubaine pour les intolérants au gluten et pour les diabétiques, une découverte insolite pour les autres. Résultat ? Un cake plus crémeux, healthy et gourmand dont vous pourrez vous vanter.

À la maison : mixer les haricots rouges avec le reste de votre préparation en substitut de la farine. Ne pas ajouter de beurre : seuls, les haricots rouges feront l’affaire.


Le pois chiche


Dernier ingrédient insolite à intégrer impérativement dans les pâtisseries : le pois chiche. Un pari audacieux, gourmand et onctueux qui remplacera à la fois la farine et le beurre. De quoi, une fois de plus, tromper vos convives qui ne parieront jamais de cet ingrédient secret. L'utilisation des pois chiches permet en outre de se régaler sans culpabiliser.

À la maison : Ni farine, ni beurre mais simple